Feeds:
Posts
Comments

Posts Tagged ‘internet’

or me one of the most important principles in development aid is: help people to help themselves. Enable them to help themselves within their culture, within their structures, within their environment – don’t tell them what to do, don’t try to make our culture, our structures, our environment suitable for them. Let them find and explore their own way and avoid to teach them the mistakes we’ve already made.

By taking this principle serious the idea of an open network becomes very obvious and very promising.

What do I mean when I talk about an open network? It is very simple actually.
An open network is nothing but small units loosely joined.
Units inside and/or outside Benin, e.g. ADRIA and sonafa and pasif.org.
Units of farmers, women, pupils, teachers, illiterates, micro financing partners …
Units who are willing to share knowledge, to exchange ideas, to ask questions …
Units who are willing to learn!

And it is open. Open for everybody who wants to join!

These units should be connected with each other!
Technically connected – via cable or satellite or mobile.
If electricity is a problem, solar would be the better choice than generators. No doubt about this!

Why networks?

They are a couple of reasons why I recommend networks:
The collective intelligence of a network outperforms individual intelligence (WE know more than I know).
If people share knowledge it will enhance the average knowledge of the entire population.
Solutions and help can be found faster.
People can easily learn from each other.
Networks support collaboration.
Networks are reducing the costs of failure.
Networks support self organization.
Networks enable people to help themselves in a much easier way.
Networks and self organization show incredible results in education.

So why not think network-wise?
Why not establishing networks for free? At least for schools and youth centers.
Networks are as essential as schools.
Because networks are the important driver for education.
And they are easy and cheap to build. And they are very effective.
That is why WE go for it!
And why we’ve started to do so …

Helping people to connect with each other and enable them to exchange ideas and share knowledge is one of the most promising keys – I believe – to successful development aid.

There is a lot to do.
WE’ve started our mission.
Please help that our vision becomes reality!

FRENCH VERSION (jeanpol)

Pour moi l’un des principes les plus importants en ce qui concerne l’aide au développement est celui-ci:  aide les gens à s’aider eux-mêmes.  Aide-les à être actifs eux-mêmes au sein de leur culture, de leurs structures, de leur environnement – ne leur dis pas ce qu’ils doivent faire, n’essaie pas de leur proposer notre culture, nos structures, notre environnement. Laisse-les trouver eux-mêmes leur propre chemin et évite de leur conseiller de refaire les fautes que nous avons faites nous-mêmes.

Si on prend ce principe au sérieux l’idée d’un réseau ouvert devient évidente et prometteuse.

Ce que je veux dire par “réseau ouvert”? L’idée est vraiment simple.
Un réseau ouvert n’est rien d’autre qu’un ensemble de petites unités connectées de façon flexible.
Des unités au sein du Bénin et à l’extérieur, par exemple ADRIA, sonafa et pasif.org.
Des unités de fermiers, de femmes, d’élèves, de professeurs, d’analphabètes, de partenaires pour le microfinancement …
Des unités qui sont disposées à partager leur savoir, à échanger leurs idées, à poser des questions …
Des unités désireuses d’apprendre!

Et ouvert. Ouvert à tous ceux qui veulent les rejoindre!

Ces unités doivent être connectées entre elles!
Connectées de façon technique – par cable ou satellite ou portable.
S’il n’y a pas d’électricité, il vaut mieux utiliser l’énergie solaire que des générateurs.  Aucun doute là-dessus!

Pourquoi des réseaux?

Il y a tout un ensemble de raisons pour lesquelles je recommande les réseaux:
L’intelligence collective des réseaux est supérieure à l’intelligence de l’individu (NOUS savons plus que JE ne sait).
Si les êtres partagent leur savoir cela augmentera le niveau du savoir de tous les individus de la population.

On trouve plus rapidement des solutions et des soutiens. Les individus peuvent plus facilement apprendre les uns des autres.
Les réseaux soutiennent la collaboration.
Les réseaux réduisent les coûts occasionnés par les erreurs.
Les réseaux soutiennent l’autonomie.
Les réseaux permettent aux individus de se débrouiler eux-mêmes de façon plus facile.
Les réseaux et l’autonomie obtiennent des succès incroyables au niveau de la formation.

Pourquoi donc ne pas penser en terme de réseaux?
Pourquoi ne pas installer des réseaux gratuits? Du moins pour les écoles et les foyer des jeunes.
Les réseaux sont aussi essentiels que les écoles.
Parce que les réseaux sont des vecteurs importants de formation.
Et ils sont faciles à installer et bon marché. Et ils sont très efficaces.
C’est pourquoi NOUS allons réaliser cela!
Et c’est pourquoi nous avons commencé à le faire …

Aider les individus à se connecter et les rendre capables d’échanger des idées et des connaissances est une des clès les plus prometteuses – je crois – pour une aide au développement durable.

Il y a beaucoup de choses à faire.
NOUS avons commencé notre mission.
Aidez-nous à faire de notre vision une réalité!

Advertisements

Read Full Post »

Back in Cotonou (after a week of travelling and being out off “real life”) they are checking mails, trying to get a good internet connection to inform everyone.

They have lots of things to do tomorrow:
sonafa.de, meeting internet providers, help for prisoners #WEbenin

FRENCH VERSION (jeanpol)

Les revoici à  Cotonou (après un voyage d’une semaine hors de la réalité) ils lisent leurs mèles, essayent d’obtenir un bon accès sur internet pour informer tout le monde.

Ils ont beaucoup de choses à faire demain:
sonafa.de, rencontre avec les fournisseurs internet, aider les détenus #WEbenin

Read Full Post »