Feeds:
Posts
Comments

Posts Tagged ‘Africa’

Als wir in 2009 unser Benin-Projekt verwirklicht haben, war für Ulrike schon sehr klar, dass sie in Afrika weiterhin etwas “bewegen” möchte. Ihre Wochen in Afrika (Sommer 2010) haben das we_magazine mit vielen bewegenden Artikeln gefüllt!

Ende letzten Jahres haben wir dann überlegt, ob wir unser Interview aus dem letzten we_magazine wieder aufgreifen und etwas tiefer in die Themen gehen wollen. Schon bald wurde mir klar, dass die im “We Magazine Africa” veröffentlichten Projekte, das sind, was die Leser interessiert – nicht ein weiteres “westlich-theoretisch-angehauchtes” Statement zu Afrika!

Ich wünsche viel Spaß beim Reisen durch den Kontinent und bin begeistert von der Ausdauer und Netzwerkarbeit der Herausgeber – Danke euch allen! (Bea, Dominik und Ulrike)

Es gibt das Magazin auch im new style auf der Webseite.

We Magazine Africa

 

Advertisements

Read Full Post »

… still on the ground in Paris I needed my first Whisky. I was so glad Alexander had bought some.
Why? Here is our first story …
Unfortunately very sad, very inhuman, very depressing.

At check-in Frankfurt we were told that Air France changed our seats because somebody would be on the plane escorted by police to get him/her out of the country. uuppps, was our thought and we kept wondering why they were telling us these details. And we still are!

In Paris we boarded the plane, almost in the last row we took our seats.
The purser just finished her “Boarding completed” when all of a sudden a young woman was brought in. She was thrown into the middle seat, kept down by two policemen.

She was yelling: “I don’t want to go, I don’t want to go”. She was shouting for help. She was screaming like she was going to die. Desperate. Totally out of her mind. Totally out of control. Horrifying!

This went on for at least 15 minutes. One of the policeman was trying to explain the situation to the close by passengers. After a while the captain came, people were standing up, complaining and not understanding what was going on. It was horrible, simply horrible. Inhuman. Disrespectful.

The lady was spitting, trying to free herself, still desperately crying for help …
The longer the situation kept going the more and more Africans stood up – mostly well-dressed men in suites. They starred at the police. Without saying anything it was so clear what they wanted the police to do … I think this was a such a kind of moment, when revolutions start …

After 30 minutes or more – which felt much more like hours – the police gave up and left the plane with the lady through the back door.
Most likely she will be back tomorrow on the same plane, probably with an injection which will keep her calm.

No matter what the cause of this woman was, it shouldn’t be handled this way!

Do we need this nowadays?
Aren’t there other solutions?
Aren’t there better ways to deport people?
Should people be deported?
Why does Air France allow this – other airlines don’t?
Do they need to do it?
Tons and tons of unanswered questions right at the beginning of our trip …

Hello Benin, here we are!

———————————————————————————————–

FRENCH VERSION:

J’étais encore à Paris, au sol, lorsque j’eus besoin de mon premier Whisky. J’étais si heureuse qu’Alexandre en eût acheté. Pourquoi? Voici notre première histoire:
Malheureusement très triste, très inhumaine, très déprimante.
Au check-in à Francfort on nous dit qu’Air France avait changé nos places parce que quelqu’un serait à bord, escorté par la police pour être expulsé du pays. Mon Dieu, fut notre réaction et nous nous demandâmes pourquoi on nous communiquait ces détails. Et nous en sommes encore étonnés maintenant!
A Paris nous sommes montés dans l’avion et nous nous asseyâmes presque dans la dernière rangée.
La Stewardess terminait son “Boarding completed” lorsque brusquemet on amena und jeune femme. On la poussa sur le siège du milieu, maintenue par deux policiers.
Elle criait: “Je ne veux par partir, je ne veux pas partir”. Elle criait pour avoir de l’aide. Elle criait comme si elle allait mourir. Désespérée. Complètement hors d’elle. Ayant perdu tout contrôle. Horrible!
Ceci dura au moins 15 minutes. Un des policiers essaya d’expliquer la situation aux passagers proches de lui. Après un certain temps le capitaine est arrivé, des gens se sont levés en se plaignant et sans comprendre ce qui se passait. C’était affreux, tout simplement affreux. Inhumain. Sans respect de la personne humaine.
La jeune femme se débattait, essayait de se délivrer, continuait à crier en demandant de l’aide.
Plus cette scène durait, plus les gens se levaient, des Africains – la plupart des hommes en costumes, bien habillés. Ils regardaient la police. Sans qu’ils disent rien, ce qu’ils voulaient que la police fasse était clair.… Je pense que c’était une situation semblable à celles où des révolutions éclatent.
Au bout de 30 minutes ou plus – qui nous semblèrent des heures – la police abandonna et partit avec la jeune fille par la porte arrière de l’avion.
Vraisemblablement elle reviendra demain dans le même avion, sans doute avec une injection qui la forcera à rester calme.
Quelle que soit le cas de cette jeune femme, on ne traite pas une personne de cette façon!
Est-ce nécessaire aujourd’hui?
N’y a-t-il pas d’autres solutions?
N’y a-t-il pas d’autres moyens pour déporter les gens?
Faut-il déporter les gens?
Pourrquoi Air France autorise-t-il cela – d’autres compagnies aériennes ne le font pas?
Sont-elles obligées de la faire?
Tant de questions sans réponse au début de notre voyage …

Hello Benin, nous voici!

Read Full Post »

WE support people in Beninbenin-mission01

WE Magazine sends a small group of volunteers to help people in Benin, Africa. WE bring them used laptops & mobiles as tools for information, education, participation, and finally, a self-promoted, bottom-up democracy. Along the tech WE deliver the knowledge in workshops: how to get helpful information for improving the life of the individual. Our group does not include trained development workers, rather we´re engaged web aficionados with a cause.

WE will start our work at a „SOS Kinderdorf“, but aim to get our equipment and training to more abandoned areas of the country. Once on the ground, we´ll start to build a network of educators and “makers” to learn more about what is necessary and how we can help with our talents, networks, technology. As often as infrastructure allows us to, we will communicate about the situation in Benin through social media like twitter, facebook, blogs, videos, streams etc.

Back with the learnings from Benin, we aim to build a sustainable network of supporters that scale our project up: companies to make Benin their CSR project, European universities and schools to share knowledge, media to make aware of the situation and demand.

benin-mission02

But to get going, WE first of all need YOU:

1. Send your used laptops and mobiles to Ulrike Reinhard or Alexander Rausch (About us).
2. Donate – we need to raise a minimum of 5.000 Euros for travelling and accomodation.
3. Spread our story in your own networks.

Thanks for supporting kids in Benin.

WE are the web.

WE can help.

NOUS soutenons des enfants au Bénin

WE Magazine envoie un petit groupe de volontaires pour aider les gens au Bénin, l’Afrique. NOUS leur apportons des portables utilisés & des téléphones mobile comme les outils pour les renseignements, l’éducation, la participation et finalement, un promu de soi, cul sec la démocratie.

benin-mission03

Le long d’institut d’enseignement technique NOUS livrons la connaissance aux ateliers: Comment obtenir l’information utile pour améliorer la vie de l’individu? Notre groupe n’inclut pas d’ouvriers de développement formés, plutôt nous sommes des passionnés de web retenus avec une cause.

NOUS commencerons notre travail à un “S.O.S. Kinderdorf“, mais aurons l’intention de recevoir notre équipement et entraînement aux autres régions de Benin. Une fois sur la terre,

nous commencerons à construire un réseau de NGOs, éducateurs et décideurs politiques pour apprendre qu’il faut faire et comment nous pouvons aider avec nos talents, réseaux, technologie.
Aussi souvent que l’infrastructure nous permet à, nous communiquerons de la situation au Bénin par les média sociaux comme le Twitter, Facebook, les blogs, les vidéos etc.

En arrière avec l’apprend du Bénin, nous avons l’intention de construire un réseau durable de partisans qui augmentent notre projet: les compagnies pour rendre le Bénin leur projet de CSR, les NGOs pour ajouter le Bénin à leur portefeuille, universités européennes et écoles pour partager la connaissance, les média pour faire conscient de la situation et de la demande.

Mais recevoir le départ, NOUS avons besoin tout d’abord de VOUS:

1. Envoyez vos portables utilisés et téléphones mobile à Ulrike Reinhard ou Alexander Rausch (Sur nous).
2. Donnez – nous avons besoin de lever un minimum de 5.000 euros pour les voyages et accomodation.
3. Étendez notre histoire dans vos propres réseaux merci de soutenir des enfants au Bénin.

Merci de votre soutien aux enfants en Bénin.

NOUS sommes le web.

NOUS pouvons aider.

Read Full Post »