Feeds:
Posts
Comments

Archive for the ‘Africa’ Category

Als wir in 2009 unser Benin-Projekt verwirklicht haben, war für Ulrike schon sehr klar, dass sie in Afrika weiterhin etwas “bewegen” möchte. Ihre Wochen in Afrika (Sommer 2010) haben das we_magazine mit vielen bewegenden Artikeln gefüllt!

Ende letzten Jahres haben wir dann überlegt, ob wir unser Interview aus dem letzten we_magazine wieder aufgreifen und etwas tiefer in die Themen gehen wollen. Schon bald wurde mir klar, dass die im “We Magazine Africa” veröffentlichten Projekte, das sind, was die Leser interessiert – nicht ein weiteres “westlich-theoretisch-angehauchtes” Statement zu Afrika!

Ich wünsche viel Spaß beim Reisen durch den Kontinent und bin begeistert von der Ausdauer und Netzwerkarbeit der Herausgeber – Danke euch allen! (Bea, Dominik und Ulrike)

Es gibt das Magazin auch im new style auf der Webseite.

We Magazine Africa

 

Read Full Post »

or me one of the most important principles in development aid is: help people to help themselves. Enable them to help themselves within their culture, within their structures, within their environment – don’t tell them what to do, don’t try to make our culture, our structures, our environment suitable for them. Let them find and explore their own way and avoid to teach them the mistakes we’ve already made.

By taking this principle serious the idea of an open network becomes very obvious and very promising.

What do I mean when I talk about an open network? It is very simple actually.
An open network is nothing but small units loosely joined.
Units inside and/or outside Benin, e.g. ADRIA and sonafa and pasif.org.
Units of farmers, women, pupils, teachers, illiterates, micro financing partners …
Units who are willing to share knowledge, to exchange ideas, to ask questions …
Units who are willing to learn!

And it is open. Open for everybody who wants to join!

These units should be connected with each other!
Technically connected – via cable or satellite or mobile.
If electricity is a problem, solar would be the better choice than generators. No doubt about this!

Why networks?

They are a couple of reasons why I recommend networks:
The collective intelligence of a network outperforms individual intelligence (WE know more than I know).
If people share knowledge it will enhance the average knowledge of the entire population.
Solutions and help can be found faster.
People can easily learn from each other.
Networks support collaboration.
Networks are reducing the costs of failure.
Networks support self organization.
Networks enable people to help themselves in a much easier way.
Networks and self organization show incredible results in education.

So why not think network-wise?
Why not establishing networks for free? At least for schools and youth centers.
Networks are as essential as schools.
Because networks are the important driver for education.
And they are easy and cheap to build. And they are very effective.
That is why WE go for it!
And why we’ve started to do so …

Helping people to connect with each other and enable them to exchange ideas and share knowledge is one of the most promising keys – I believe – to successful development aid.

There is a lot to do.
WE’ve started our mission.
Please help that our vision becomes reality!

FRENCH VERSION (jeanpol)

Pour moi l’un des principes les plus importants en ce qui concerne l’aide au développement est celui-ci:  aide les gens à s’aider eux-mêmes.  Aide-les à être actifs eux-mêmes au sein de leur culture, de leurs structures, de leur environnement – ne leur dis pas ce qu’ils doivent faire, n’essaie pas de leur proposer notre culture, nos structures, notre environnement. Laisse-les trouver eux-mêmes leur propre chemin et évite de leur conseiller de refaire les fautes que nous avons faites nous-mêmes.

Si on prend ce principe au sérieux l’idée d’un réseau ouvert devient évidente et prometteuse.

Ce que je veux dire par “réseau ouvert”? L’idée est vraiment simple.
Un réseau ouvert n’est rien d’autre qu’un ensemble de petites unités connectées de façon flexible.
Des unités au sein du Bénin et à l’extérieur, par exemple ADRIA, sonafa et pasif.org.
Des unités de fermiers, de femmes, d’élèves, de professeurs, d’analphabètes, de partenaires pour le microfinancement …
Des unités qui sont disposées à partager leur savoir, à échanger leurs idées, à poser des questions …
Des unités désireuses d’apprendre!

Et ouvert. Ouvert à tous ceux qui veulent les rejoindre!

Ces unités doivent être connectées entre elles!
Connectées de façon technique – par cable ou satellite ou portable.
S’il n’y a pas d’électricité, il vaut mieux utiliser l’énergie solaire que des générateurs.  Aucun doute là-dessus!

Pourquoi des réseaux?

Il y a tout un ensemble de raisons pour lesquelles je recommande les réseaux:
L’intelligence collective des réseaux est supérieure à l’intelligence de l’individu (NOUS savons plus que JE ne sait).
Si les êtres partagent leur savoir cela augmentera le niveau du savoir de tous les individus de la population.

On trouve plus rapidement des solutions et des soutiens. Les individus peuvent plus facilement apprendre les uns des autres.
Les réseaux soutiennent la collaboration.
Les réseaux réduisent les coûts occasionnés par les erreurs.
Les réseaux soutiennent l’autonomie.
Les réseaux permettent aux individus de se débrouiler eux-mêmes de façon plus facile.
Les réseaux et l’autonomie obtiennent des succès incroyables au niveau de la formation.

Pourquoi donc ne pas penser en terme de réseaux?
Pourquoi ne pas installer des réseaux gratuits? Du moins pour les écoles et les foyer des jeunes.
Les réseaux sont aussi essentiels que les écoles.
Parce que les réseaux sont des vecteurs importants de formation.
Et ils sont faciles à installer et bon marché. Et ils sont très efficaces.
C’est pourquoi NOUS allons réaliser cela!
Et c’est pourquoi nous avons commencé à le faire …

Aider les individus à se connecter et les rendre capables d’échanger des idées et des connaissances est une des clès les plus prometteuses – je crois – pour une aide au développement durable.

Il y a beaucoup de choses à faire.
NOUS avons commencé notre mission.
Aidez-nous à faire de notre vision une réalité!

Read Full Post »

Alexander decorated a bush with his present from his daughter Sina. Cute:-)

FRENCH VERSION

Pâques au Bénin: Alexandre a décoré un buisson avec les présents de sa fille Sina. Très joli!

ostern

@Pendjari National Parc

Read Full Post »

On our way back from Massi (sonafa.de) we went to Ouidah, the voodoo village in Benin. The trees and sounds in the forest were quite impressive.

FRENCH VERSION

Quelques impressions de la forêt sacrée:  Au retour de Massi (sonafa.de) nous sommes allés à Ouidah, le village voodoo au Bénin. Les arbres et les bruits dans la forêt étaient vraiment impressionnants.

From Ouidah back to Cotonou we drove along the unpaved beach road, it was already dark … the most beautiful trip along the oceanside I’ve ever done. No hotels, pure nature and some fishermen villages!

FRENCH VERSION

De Ouidah à Cotonou nous avons roulé sur une route non goudronnée qui longeait la plage, il faisait vraiment nuit… c’était le plus beau parcours que j’aie jamais fait le long de l’océan. Pas d’hôtels, la nature  pure et quelques villages de pêcheurs.

beach

Sorry for the pict quality … but we aren’t equipped for night shots:-(

FRENCH VERSION

Désolés pour la (mauvaise) qualité des photos… mais nous n’étions pas équipés pour photographier la nuit:-((

Read Full Post »

Last week we made our trip to Massis’ primary school as I already blogged. On the map you can follow our route. Cotonou – Massi – Ouidah – beach road – Cotonou.

FRENCH VERSION

Notre voyage à Massi (sonafa.de): La semaine dernière nous sommes allés à l’école élémentaire de Massi, comme j’ai déjà décrit dans mon blog. Sur la carte vous pouvez suivre notre route. Cotonou – Massi – Ouidah – la route de la plage – Cotonou.

map_route1

Yesterday we met Dr. Mensah from sonafa.de. He is responsible for Massi. We talked about sonafas’ work and ways to cooperate. Sonafa.de does a very good job – their way of thinking is to invest in the children’s education. Without education you can’t achieve anything. Mensah knows about children’s live in Benin and what it means to grow up in poverty. In his childhood he had to walk ten kilometers one way to school.

WE are going to support sonafa with basic learning materials and WE will try to connect them with Adria for micro financing. The mothers of the sonafa children asked Dr. Mensah for it.

The goal is that Adria opens an agency in Mensah’s village. Mensah and Salifou are already connected and now it is up to them to find their way to collaborate. We will help them to set up the infrastructure and concept.

Some impressions from Massi’s primary school:

FRENCH VERSION

Hier nous avons rencontré le Dr. Mensah de sonafa.de. Il est le responsable à Massi. Nous avons parlé du travail de sonafa et des possibilités de coopérer. Sonafa.de fait un très bon travail – leur idée est d’investir dans la formation des enfants. Sans formation il est impossible der réaliser quoi que ce soit. Mensah connait la vie des enfants au Benin et ce que cela signifie de grandir dans la misère. Dans sa propre enfance il fallait qu’il fasse dix kilometres pour aller à l’école et dix pour revenir.
Nous allons aider sonafa avec du matériel scolaire de base et nous voulons essayer de les mettre en contact avec Adria pour le micro- financement. Les mères des enfants de sonafa l’ont demandé à Dr. Mensah.
Le but est qu’Adria ouvre une agence dans le village de Mensah. Mensah et Salifou sont déjà en contact et maintenant c’est à eux de trouver un moyen de collaborer. Nous les aiderons à mettre en place l’infrastructure et le concept.

Quelques impressions de l’école élémentaire de Massi:

director

director of the school

classroom

classroom

kids1

kids playing in the schoolyard

Read Full Post »

Back in Cotonou (after a week of travelling and being out off “real life”) they are checking mails, trying to get a good internet connection to inform everyone.

They have lots of things to do tomorrow:
sonafa.de, meeting internet providers, help for prisoners #WEbenin

FRENCH VERSION (jeanpol)

Les revoici à  Cotonou (après un voyage d’une semaine hors de la réalité) ils lisent leurs mèles, essayent d’obtenir un bon accès sur internet pour informer tout le monde.

Ils ont beaucoup de choses à faire demain:
sonafa.de, rencontre avec les fournisseurs internet, aider les détenus #WEbenin

Read Full Post »

Today they are going to Basila to bring the fertiliser and afterwards they will go to Adria to arrange an internet contract for the kids there.

11:51

Internet maybe tomorrow. We already have four projects. It is important to be at the face of Benin. Our success is the personal contact with the people in Benin. #WEbenin

16:48

Sitting under a mangotree, waitin’ for the fertiliser … welcome benin – african clocks tick (it) ‘tranquillo’ #Webenin

18:18

Still waiting for the fertiliser under the mangotree-) it will be great to bring it in the village tonight! It’s hot-) #Webenin

20:42

Fertiliser arrived and the village is now partying. We meet Dr.Mensah from ‘sonafa.de’ on thursday – all’s perfect. The weekend works-) #Webenin

21:14

We’re suffering of insect-plagues and a (striked-to-death) dead snake is lying in front of our door. Living afrika-) #Webenin #thx

next day

Aledjo: An adria-organisation is helping women and kids – WE’RE going to work with them! Now: 6 hours travelling by bus to Cotonou: Meeting 4 other projects-) #Webenin #Sonafa #Salifou

Thanks for translation pachakuteq!

FRENCH VERSION (jeanpol)

Aujourd’hui ils vont à Basila pour y apporter les engrais et ensuite ils iront à Adria pour établir un contrat internet pour les enfants qui s’y trouvent.

11:51

Internet peut-être demain. Nous avons maintenant quatre projets. Il est important d’être au Bénin même. Notre succès est dû au contact personnel avec les gens du Bénin. #WEbenin

16:48

Nous sommes assis sous un mango et attendons les engrais … bienvenue Benin – les pendules africaines vont tranquillement #Webenin

18:18

Nous continuons à attendre les engrais sous le mango-) nous nous réjouissons à l’idée de l’apporter ce soir au village! Il fait chaud-) #Webenin

20:42

L’engrais arrive et le village fait la fête. Nous rencontrons Dr.Mensah de ‘sonafa.de’ jeudi – tout est parfait. Le weekend fonctionne-) #Webenin

21:14

Nous souffrons des insectes et un serpent mort (battu à mort) est devant nous, devant notre porte. Vivre en Afrique-) #Webenin #thx

Le lendemain

Aledjo: Une organisation adria aide les femmes et les enfants – Nous allons travailler avec eux! Maintenant: 6 heures de voyage en bus pour Cotonou: Nous rencontrons 4 autres projets-) #Webenin #Sonafa #Salifou

Merci d’avoir fait l’interprète pachakuteq!

Read Full Post »

Older Posts »